Mais qui est donc l’homme de Vitruve?

image007.gif

L’homme de Vitruve de Léonard de Vinci.

Au-delà de la question des proportions anatomiques idéales, on trouve dans l’homme de Vitruve de Léonard de Vinci, un enseignement ésotérique, mobilisant certains archétypes universels fondamentaux. Livrons nous donc à une analyse plus approfondie du symbole afin comme disait le grand métaphysicien Ibn Arabî «de dissocier l’écorce du noyau et l’apparent du caché ».

Examinons donc le premier archétype qui est symbolisé par le carré. Cette figure géométrique illustre la stabilité et la matière. Les quatre cotés représentent l’Homme limité dans une réalité finie, l’Homme basant son raisonnement sur les données sensibles ou rationnelles, en somme l’homme contemporain dont l’esprit est dominé par la raison, le calcul, la prévision et l’évaluation.
Tackh USHTE grand chef amérindien définissait d’ailleurs le cadre comme le symbole fondamental de l’homme blanc: «Le cadre de sa maison, des buildings où sont ses bureaux, avec des murs de séparation. Partout des angles et des rectangles : la porte qui interdit l’entrée aux étrangers, le dollar en billet de banque, la prison. Les rectangles, ses angles, un cadre. De même pour les gadgets de l’homme blanc – boîtes, boîtes et encore boîtes – téléviseurs, radios, machines à laver, ordinateurs, automobiles. Toutes ces boites ont des coins, des angles abrupts – des arêtes dans le temps, le temps de l’homme blanc, ses rendez-vous, le temps de ses pendules, ses heures de pointe – c’est ce que les coins signifient à mes yeux. Vous êtes devenus les prisonniers de toutes ces boîtes. » Affirmait-il.

Et l’on oppose traditionnellement au carré, le cercle, symbole reflétant l’infini, l’idéal, l’unité et la perfection. Car l’homme contenu dans le cercle est celui qui a transcendé la matière par la réalisation spirituelle. L’homme dans le cercle est celui qui a consommé l’union avec sa part divine ou cosmique, à laquelle il ne retourne qu’en abandonnant son individualité. Car le cercle est la figure géométrique des corps stellaires qui composent l’Univers. Toutes les formes de vie sont abritées dans le cercle, cercle tellurique de la terre d’abord puis cercle physiologique de l’utérus qui imprime au fœtus sa position arrondie. L’homme nouveau, apte à la renaissance est donc celui capable d’échapper à la finitude et aux contraintes liées au monde de la corruption et de la génération qu’est le monde de la matière. Il devient capable d’échapper aux limitations de temps et d’espace lorsqu’il s’élève au-dessus de sa conscience individuelle pour rejoindre la conscience cosmique qui englobe toute autre forme de conscience.

Symbole alchimique par excellence, l’homme de Vitruve tente de réaliser l’union du ciel (cercle) et de la terre (carrée) grâce au passage du rationnel au transcendant pour ainsi établir un équilibre entre ces deux principes opposées. Il réalise ainsi une renaissance et l’avènement de l’homme nouveau, l’Homme universel. Cet homme universel revient à l’androgynat primordial puisqu’il transcende la dualité des couples terre/ciel, féminin/masculin et passif/actif.

D’autre part la posture de l’homme de Vitruve nous rappelle celle de Jésus sur la croix. Léonard de Vinci ne tentait-il pas en soulevant cette énigme de nous initier à la symbolique hermétique de la crucifixion ? Le Christ cloué à la croix symboliserait ainsi l’homme aliéné à la matière qui ne peut se libérer de celle-ci que par une mort à lui-même, extinction de la conscience inférieure et individuelle, pour renaître à nouveau en tant que fils de Dieu lui-même.

La question qui se pose maintenant est : De quelle manière peut-on passer du carré au cercle ? En d’autres termes comment résoudre la quadrature du cercle ? La résolution de la quadrature du cercle est un problème qui hante les mathématiciens depuis l’antiquité ; de quelle manière construire un carré et un cercle de surface équivalente en tenant compte du nombre irrationnel π ? Ce problème n’a jamais été résolu en raison de la transcendance de π. Ce qui nous amène à nous éloigner de la perspective géométrique et algébrique pour tenter de résoudre le problème sous un angle nouveau.

Adoptons une approche symbolique du problème. Quel symbole pourrait réaliser la synthèse du carré et du cercle ? Comment faire en sorte que le carré devienne un cercle ? La réponse qui s’impose est « Grâce au mouvement ! »

Et le symbole du carré en mouvement est le swastika.
swastika.png

Le swastika est un carré en rotation autour d’un centre immobile. Il est tout à la fois, un symbole antique mésopotamien, chrétien, byzantin, celte, hindouiste et bouddhiste. Il représente le feu central, la lumière primordiale, les quatre éléments, les quatre forces primordiales et les quatre points cardinaux. Ce symbole renvoie également à la roue solaire dont le mouvement génère la lumière originelle, il est le symbole cosmique de la transcendance.
On peut également relever que roue mais aussi cercle se dit ‘chakra’ en sanscrit. C’est le nom des sept centres énergétiques du corps ; le coccyx, le sexe, le nombril, le cœur, la gorge, le front et la fontanelle. Mises en mouvement, ces sept roues ouvrent la porte des sept cieux qui conduisent à l’autoréalisation.

chakras.jpg

On peut donc conclure que l’homme de Vitruve de Léonard de Vinci définit à la fois les proportions anatomiques idéales du corps humain mais également la manière d’atteindre la plénitude de l’âme. Il est en cela le symbole de l’homme complet. Après tout «Mens sana in corpore sano » n’était-elle pas la devise de la renaissance ?

hierog221.png .

25 commentaires à “Mais qui est donc l’homme de Vitruve?”


  1. 0 CHAUVEL 18 sept 2012 à 7:07

    cette version est fort intéressante, un peu didactique peut-être mais succinte !

  2. 1 Guntz 10 nov 2012 à 14:49

    Je n’y ai strictement rien compris.
    Ce n’est pas avec cela que je vais trouver beaucoup de renseignements.

  3. 2 Guntz 10 nov 2012 à 14:50

    Chauvel, je ne sais pas comment vos faites, mais… RESPECT !!!

  4. 3 Chouvia 10 nov 2012 à 14:59

    Moi, je trouve ca très instructif.

  5. 4 Chouchen 6 déc 2012 à 23:02

    L’approche par l’ésotérisme est intéressante concernant la quadrature du cercle …

    Toujours est-il que le cercle et le carré n’ont pas le même centre sur l’oeuvre de Léonard ! 80)

    La question que l’on doit donc se poser est : L’homme est-il réellement à la bonne place ou, est-il sciemment décalé dans le cercle par monsieur De Vinci ?

  6. 5 philip 22 fév 2013 à 23:35

    @ chouchen
    Je ne dirais pas ça, chouchen.
    Je dirai que le cercle est centré sur le chakra jaune et le carré sur le rouge;

    La signification de ces chakras est très importante.

  7. 6 Leelou 9 avr 2013 à 13:22

    @chouchen
    @philip

    L’homme ne peut pas être excentré dans l’oeuvre de Léonard de Vinci car elle a été réalisée durant la renaissance, periode pendant laquelle les artistes, philosophes et « scientifiques » (de l’époque) ont absolument voulu replace l’homme dans une position centrale qu’il avait perdu depuis longtemps. Il est donc sûr que le centre ici est l’homme.

    Merci de cet article, il est d’une aide précieuse

  8. 7 Laureanne 9 mai 2013 à 21:34

    Pour moi c’est très clair et c’est incroyable ce que l’on découvre. Plus j’avance sur le chemin de la connaissance, plus je m’aperçois que je ne connais rien ….

  9. 8 koikoinpaloma 5 sept 2013 à 11:14

    merci, édith.

  10. 9 belladone 2 nov 2013 à 18:31

    bonjour Philip,

    je dirais plutot le chakra orange et non rouge.

  11. 10 bonecher 6 déc 2013 à 0:09

    demande plusieurs lectures et reflections

  12. 11 mr pinio 15 déc 2013 à 13:00

    je dirais aussi un chakra orange et non rouge

  13. 12 frandebock 19 jan 2014 à 17:33

    Donc 2 centres : un sur le chakra jaune et un sur le chakra orangé ?
    En tout cas merci pour cet article.

  14. 13 Dominique Templier 18 fév 2014 à 2:01

    Nom de Dieu! Quel méli-mélo! Presque tout y est: les chakras, Bouddha, la quadrature du cercle, le nombre n, le mystère de la crucifixion, etc. Manque Nostradamus. Ajoute, Edith! Ajoute! Tu l’as oublié celui-là! Mais c’est quand même pas mal… J’ai rarement lu autant de conneries dans un texte aussi court. Médaille d’argent!

  15. 14 Anonyme 21 fév 2014 à 13:23

    je n ai point compris

  16. 15 CISSE 15 mai 2014 à 1:32

    BONSOIR J’AI HUMBLEMENT REALISER LE DESSIN QUE DA VINCI VOULAIT REALISER; VOUS AUREZ LE MEME CENTRE POURUNE PYRAMIDE,LE LOSANGE,L’ETOILE,LE CADRAN HORAIRE ET LE CERCLE BIEN SÛR.JE VOUS INVITE A TAPER JUSTE MON NOM CISSE DIERY OU ALLER VOIR SUR MA PAGE FACEBOOK.VOUS VEREZ DIFFERENTES IMAGES QUE J’AI REALISER AVEC L’AIDE DU TOUT PUISSANT;UNE DERNIERE CHOSE;CET HOMME ASSIMILé à JESUS N’EST PAS SEULEMENT UN HOMME LES BRAS OUVERTS MAIS AUSSI EXOTERIQUEMENT UN HOMME PROSTERNé

  17. 16 paulkergall@hotmail.fr 25 mai 2014 à 3:52

    du vent , de l’interprétation , de l’extrapolation .

  18. 17 seltz 27 nov 2014 à 12:02

    1492 est la date de la chute de Grenade, la date aussi de la découverte de l’Amérique par, entre autre, mais surtout, les Espagnols. Au moyen de la topographie et des instruments maritimes Arabes, mais aussi tout l’apport Islamique à l’Espagne sans leurs transgressions que l’on sait. 1453 est la date de la chute de Byzance par l’irruption de l’armée Turc Ottomane et le rayonnement dans cette région, notamment, l’Italie, de l’Islam. Le Quattrocinto au XV siècle en Italie, succédant au moyen âge, amorce le début de la période historique de la Renaissance en Europe. Je veux dire par là, que ce n’est pas tellement à la Grèce antique, déjà bien connu de Rome, évidemment, que l’on doit l’essor des sciences et des découvertes « modernes » propres, par la suite, à l’Europe. Même si on se gave de mots propres seulement à cette Grèce Antique comme,par exemple, démocratie, république, et ainsi de suite…J’ai envie de dire: elle a bon dos,la Grèce! On entend plus un murmure d sa civilisation et ses peuples, par ailleurs, et si ils étaient si bons et cultivés, pourquoi sont ils éteints et disparus totalement? Au contraire des Musulmans, qui sont toujours bien vivants et Dieu merci!

  19. 18 seltz 27 nov 2014 à 13:25

    Améric (Amerigo) Vespuce (Vespucci) (Florence, 1451, séville, 1519) et Christophe Colomb (Gênes 1451, Valladolid, 1506)sont deux navigateurs Italiens du Quattrocento (XV siècle)qui découvrirent l’un au sud, l’autre au nord, l’Amérique pour le compte d’Isabelle de Castille d’Espagne. C’est en 1492, après la chute de Grenade, qu’Isabelle s’intéresse enfin aux projets de Christophe Colomb. Las Casas a dit expressément; Colomb a hérité des cartes et des secrets d’un navigateur dont il a tu le nom et qu’il avait recueilli presque mourant, chez lui à l’ile Madère; il a simplement, par la suite, vérifié l’exactitude des assertions et des cartes de ce navigateurs.L’homme de Vitruve est une oeuvre mystérieuse et hermétique, mais finalement la découverte de l’Amérique en ces temps troublés et plein de faits cachés et secrets l’est aussi, et comment s’en étonner quand une opposition entre deux blocs distincts comme la Chrétienté et l’Islam faisait rage et tueries?

  20. 19 seltz 28 nov 2014 à 9:31

    Le Moyen âge avec ses guerres continuelles et avec la gouvernance despotique des souverains d’alors, avec aussi un mysticisme de la part d’un clergé autocratique qui laissait l’homme hagard, avait fait que ce dernier se représentait aussi bas que les bêtes ou la croissance des végétaux. L’homme de Vitruve replace l’homme dans sa grandeur, valorise l’humanité et sa place centrale dans cet univers, en fait l’homme est le but de la création!

  21. 20 seltz 17 mar 2015 à 10:41

    L’homme de Vitruve semble donc s’émanciper de sa position de crucifié pour s’accrocher ou se pendre ou encore se rendre à sa position réelle d’un être universel régit en fonction de lois évolutives et transcendantes.Il n’est plus « figé », »fixé », « cloué » par la tradition Chrétienne, il se libère de ce fardeau pesant et rigide du « Dieu mort sur la croix »pour enfin vivre et évolué selon la réalité sphérique et vivante de l’univers.L’imagerie géocentrique Chrétienne voyait le monde plat et présageait que ceux qui s’aventureraient au delà de la vision de l’horizon entre mer et ciel tomberaient dans le vide de l’univers. Ce tableau a été réalisé aux environs de l’année 1492, la même année que la découverte de l’Amérique. Il fallait bien aux navigateurs Espagnols traverser l’océan atlantique; d’où leur vient cette hardiesse à transgresser les lois Chrétiennes alors que Galilée -le fondateur de la science expérimentale- se rétracte devant l’Inquisition du Saint-office en 1633?
    Et est-ce que l’émancipation du Chrétien aux dogmes Chrétiennes permet à celui-ci de découvrir librement le monde,-la terre ronde qui tourne-sans le joug faux et morbide qui ne pèse plus sur ses épaules? Toutefois, il est tributaire de son passé éducatif et social et ne peut « partir » dans sa nouvelle existence sans ces bases de son vécu. D’où peut-être cette forme carrée à ses pieds à sa gauche…

  22. 21 seltz 17 mar 2015 à 10:54

    D’où plutôt, ce grand carré qui le structure totalement.Il ne peut s’émanciper totalement de ses bases et son vécu existentiels.

  23. 22 seltz 17 mar 2015 à 11:03

    Comment, également, se fait-il que ce sont des chefs expéditionnaires italiens qui argumentent du bien-fondé d’aventures au delà des mers devant Isabelle 1ère dite « la Catholique » d’Espagne?

  24. 23 Jacques Corsica 21 juil 2015 à 8:16

    Pourquoi aller chercher des explications si complexes (théologie,histoire et croyance)où la logique s’applique et se réfère à l’action de l’homme et de ses limites. L’ensemble est centrée sur l’axe corporel quel qu’il soit, puisque l’homme de vitruve s’applique à tous universellement. Donc, il s’agit de déplacement humain dans une norme de passage du carré au cercle, suivant le schéma des contacts qui se déploient sur une surface plane jusqu’aux limites d’extension, la raideur ou longueur articulaire des segments corporels et qui ne peut se poursuivre indéfiniment, même par le glissement accentué des appuis au sol.
    La volonté humaine tend à poursuivre l’équilibre de ses positions qui doivent s’alterner par la succession des membres et à retourner au centre de l’axe corporel affin de poursuivre l’action. Donc ayant atteint ses limites de longueur il introduit la rotation articulaire des membres concernés pour se déployé à nouveau. Voici,le fameux passage de carré au cercle en passant par l’équilibre, dont l’oeuve de Léonard de Vinci illustre le principe élémentaire, les dimension de la posture érigée,les divers points d’équilibre des masses et rapport de la gravité terrestre.

  25. 24 Anonyme 16 déc 2015 à 21:15

    En faite, ce n’est ni le point rouge ni l’orange; en vrai c’est entre les deux

Laisser un commentaire



lavieenprose |
Cahier de Français |
Atelier d'écriture de la Ma... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ASSOCIATION CORAMBE
| ylds
| poemes d'Iris